Garder le contrôle de soi et puiser dans ses ressources propres

2_hypnose-parisDans une séance d´hypnose éricksonienne,  il ne s´agit pas de dormir, on garde le contrôle de soi-même. Néanmoins on se découvre des ressources formidables. En effet nous n’utilisons qu’une petite partie de notre cerveau, et l’hypnose éricksonienne nous apprend à puiser dans ce vaste inconscient nos propres ressources.

Le rôle du thérapeute est de vous guider dans l’apprentissage de l’hypnose éricksonienne, puis de l’auto-hypnose. Il s’agit de trouver ensemble comment aller bien, plutôt que de disserter longuement sur les causes de nos problèmes.

(Source : www.hypnoses.org)

En quelques mots

L’hypnose éricksonienne, du nom du psychiatre américain Milton Erickson (1901-1980), est une hypnose non directive et respectueuse, basée, en particulier, sur l’utilisation de subtilités de langages telles des suggestions ouvertes et des métaphores. Elle suppose une relation égalitaire entre hypno-thérapeute et patient, ce dernier ayant un rôle actif puisque détenteur de ses propres solutions.
L’hypnose éricksonienne est un outil qui favorise l’installation du sujet dans un fonctionnement psychique particulier et naturel, différent du sommeil, qui permet d’élargir le champ des possibles en se connectant à l’inconscient tel que l’a défini M. Erickson : réservoir de ressources que chacun possède et qui va dans le bon sens pour soi.

(Source : www.atnh.net/ATNHdev/)

Avec l’hypnose éricksonnienne, le dirigisme habituel du thérapeute est mis, en quelque sorte, en sourdine. Bien que la séance soit conduite par le thérapeute lui-même, c’est le sujet qui induit son état en suivant, par un cheminement subconscient savamment dirigé par le thérapeute, les suggestions énoncées à voix haute.

Il en est de même pour les attitudes affirmatives corporelles. Tous les messages subliminaux adressés au sujet par les gestes et positions du corps du thérapeute sont parfaitement orchestrés pour affirmer davantage encore les buts à atteindre et leurs apports bénéfiques, une fois ceux-ci parfaitement atteints.

L’hypnose éricksonienne a ouvert la voie à de nombreuses techniques, fort efficaces au demeurant, mais qui découlent toutes, plus ou moins, des stratégies d’induction mises au point par Milton Erickson. Utilisée en psychothérapie, elle se situe dans une optique courte.

On considère généralement que trois à dix séances, sur une durée de quelques semaines à quelques mois sont suffisantes, même pour des problèmes lourds et ce, sans « rechute » ou « substitution de symptôme ».

De plus, la rapidité des résultats positifs peut s’avérer déterminante dans le choix d’une forme d’hypnose, pour un traitement phobique handicapant le sujet de manière profonde et tenace.

 

Situations dans lesquellesl´hypnose est efficace

Bon nombre de problématiques cliniques émotionnelles, relationnelles et du rapport corps-esprit que peuvent être traitées par l’hypnose éricksonienne.

  • > l´anxiété
  • > les phobies
  • > les désordres obsessifs compulsifs
  • > la dépression
  • > le stress post-traumatique
  • > le manque d´estime de soi
  • > les problèmes d´inhibition de la créativité
  • > l´affirmation de soi
  • > les problèmes de communication interpersonnelle
  • > les problèmes de couple
  • > les problèmes sexuels
  • > la prise en charge de la douleur

 

À la lecture de cette page vous pensez que l´hypnose éricksonienne est adaptée à vos problématiques ? Contactez-moi et voyons ensemble ce que nous pouvons mettre en place pour vous permettre de faire évoluer votre situation.

>>> Contact

Contactez-moi au 0493/55 15 35 ou réservez votre rendez-vous ici Prendre rendez-vous